Les volontaires s’expriment…

Les volontaires s’expriment…
20150511_200033
Nicole Ankonina volontaire depuis 7 ans :
Dès que cela nous a été possible avec mon mari, j’ai rejoint mes deux fils qui ont fait leur « alia » très jeunes.
L’ainé voulait faire son armée ainsi il a suivi une préparation militaire et est devenu un « Hayal Boded », le second a rapidement suivit son frère et a choisi de faire ses études secondaires en Israël.
Depuis deux ans pour mon plus grand bonheur ma famille s’est regroupée avec la venue de ma fille, mon gendre et mes petits enfants.
Une amie Hanna Haddad volontaire dans les Moadonit Imave m’a conseillée de venir une demi-journée par semaine pour m’occuper d’enfants en difficulté.
Son enthousiasme m’a immédiatement convaincue.
Après quelques semaines, Je me suis aperçue combien les enfants avaient vraiment besoin de nous. Mais c’est en observant le sérieux du travail fait que j’ai adhéré à fond à cette « mitzva ».
Imave fait un travail  profond et essentiel. Nous leur transmettons un savoir vivre ensemble, avec une pensée toujours positive.
Nous leur apportons une aide en fonction de leurs besoins réels qui sont spécifiques à chacun.
Ensemble c’est le mot qui convient pour décrire notre approche. Les familles sont souvent isolées et leur présence dans nos Moadonit leur permet de s’épanouir et de réussir dans des domaines où seules elles ne pourraient pas surmonter certaines difficultés… Un enfant à besoin d’un environnement équilibré pour le guider positivement.
J’organise les fêtes et les événements joyeux dans nos Moadonit. C’est un plaisir pour moi de voir cet échange positif, les enfants et les volontaires sont toujours heureux d’être ensemble.….
Beaucoup de personnes ne voient cette aide qu’au premier degré, vision qui se suffit à elle-même. « Aider un enfant lui permettre d’avoir un repas chaud, un suivi scolaire et de nombreuses activités culturelles ». Cela représente une aide très efficace…
Mais nous nous savons que nous travaillons pour défendre l’Etat d’Israël « sauver un enfant c’est sauver le monde »
Sara Pilosof :
J’ai fait mon Alia le 27 janvier 2013 et dès le mois  d’octobre 2013 j’ai rejoint les volontaire des « Moadonit Imave ».
Je suis née à Istanbul (Turquie).
Dans ma génération la plupart des  femmes juives ne travaillaient pas.

Elles s’occupaient de leur foyer et avaient l’habitude d’aider dans des œuvres de bienfaisance. J’ai cependant réussi à travailler plusieurs années dans une société d’assurance. Lorsque mes enfants ont grandi j’ai rejoint une association « Barinyurt »dont l’objectif principal était l’hébergement des personnes sans logis et l’aide aux personnes et familles les plus nécessiteuses. Pendant dix ans j’ai travaillé dans cette association bénévolement chaque lundi. Lorsque j’ai fait mon Alia il m’a semblé logique de poursuivre dans ce sens. J’ai eu la chance de rencontrer immédiatement les bénévoles des Moadonit Imave  qui m’ont proposé de donner une demi-journée de mon temps à des enfants classés en situation de détresse par les services sociaux de la ville. Dans un premier temps j’ai hésité car la plupart des bénévoles étaient des francophones et donc parlaient français… C’est une langue que j’ai étudié mais je craignais de ne pas réussir à m’intégrer… En fait c’est tout le contraire qui s’est produit. Le français est la langue de ma jeunesse et c’est avec beaucoup de plaisir et de nostalgie que je la reparle. Avec les enfants nous parlons tous en hébreu. Ainsi mon hébreu progresse à grand pas au moment où j’effectue ma permanence. Le français également lorsque je suis avec mes amis français presque tous volontaires dans les « Moadonit Imave ».
Je suis très contente d’être un membre actif dans la société israélienne en participant auprès de ces jeunes enfants auxquels je me suis attachée.
Je remercie l’association Imave et son équipe de volontaires qui m’ont donné l’opportunité d’aider les enfants d’Israël…
Suzanne Bouhadana volontaire depuis 2015 :
Chalom à Tous
Je m’appelle Suzanne BOUHADANA je suis Ola Hadacha depuis 1 an (sept. 2014),
En France j’occupais la fonction de cadre supérieur chez  France Télécom.
J’aime l’informatique, tous les travaux manuels, crochet, tricot, peinture sur étain, tissus, bois, verre etc…
Et surtout j’aime transmettre aux autres mon savoir.
En France j’ai tenu bénévolement un atelier de peinture sur tissus dans un collège pour des enfants de 10 à 16 ans pendant 3 ans.
Je suis « montée » en Israel pour être près de mes enfants et mes petits enfants.
Aujourd’hui j’apprends l’ hébreu, langue de nos ancêtres, et langue de la Torah, langue qui me permet de communiquer avec les enfants.
Je me suis engagée comme volontaire auprès des « Moadonit d’ Imave »  depuis  le mois d’ avril  2015 pour apporter un peu de réconfort aux enfants.
J’aime les enfants et Je déteste l’injustice.
Je  fais mon possible pour défendre l’opprimé.
C’est dans cet état d’esprit que je donne un peu de mon temps pour des enfants en situation difficile.
Leur contact est TRÈS ENRICHISSANT.
IMAVE  dont la siginfication est  mère et père avec le youd pour les enfants (yeled) , pour ceux qui ne connaissent pas encore.
—-Nous leur fournissons un repas chaud et équilibré tous les jours
—-une aide aux devoirs leur est apportée
—-des séances de jeux collectifs et ludiques avec un goûter leur sont donnés quotidiennement
J’ai un projet qui me tiens à cœur et que j’aimerais mettre en place cette année:
Il s’agit d’une activité « Arts Plastiques »  où ils pourront donner libre cours à leur créativité  en ma compagnie.
Comme disait le poète  Yves Duteil
—————————————-
Prendre un enfant par la main
Pour l’emmener vers demain
Pour lui donner confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi
Prendre un enfant par la main pour soulager ses malheurs………
VOILÀ, toutes les raisons pour lesquelles je me suis engagée .
Betty Amsellem volontaire depuis 2007 :
Je m’appelle Betty Amsellem ,
Je suis mère de cinq enfants et  déjà grand-mère de plusieurs petits enfants.
Je suis bénévole au sein de l’association Imave depuis 2007 …
Par un heureux concours  de circonstances, j’ai fait  la connaissance des bénévoles  des « Moadonit Imave et j’ai immédiatement adhéré au  programme de l’association Imave.
En 2007 Je n’avais pas encore fait mon Alia, j’ai décidé en attendant d intervenir dans ma ville Lyon pour permettre à cette association de se développer.   Dans un premier temps j’ai organisé plusieurs évènements afin de collecter des dons. 
Chaque fois que cela a été possible je suis allée visiter les enfants.
Puis d’une intervention ponctuelle, je me suis d’avantage investie dans l’ organisation des fêtes auprès des enfants et des Galas d’Imave.
Je me suis également attachée à l’équipe des volontaires  dynamiques et très sympathiques.
Leur dévouement et partage du don de soi n’a fait que me  conforter dans l’idée que cette aide aux enfants correspondait bien à mes objectifs d’intervention en Israël.
Je n’ai à aucun moment pensé venir en Israël sans rien faire pour aider mon peuple.
Depuis maintenant plus d’un an ,  comme beaucoup de nos amis mon mari et moi avons  décidé de faire notre Alia.
Je suis  sur place et de ce fait  plus disponible pour effectuer un volontariat hebdomadaire. 
Régulièrement j’accompagne ces Merveilleux Anges  qui n’attendent qu’attention et amour.
Bien sûr je suis  très occupée   avec mon Alia et  ma grande famille mais je garde toujours une partie de mon  temps pour les enfants d’Imave.
Je suis heureuse et épanouie auprès d’eux.
J’espère que les « Moadonit Imave «  se développeront  et permettront à de nombreux enfants de trouver ce  lieu qui est un véritable « Havre de paix ».,
En attendant je suis fière de faire partie de l’équipe des bénévoles des « Moadonit imave » et être ainsi un élément actif dans la société israélienne.
Armand Charbit volontaire depuis cinq ans :
Je suis dentiste et père de cinq enfants.
J’ai fait mon Alia en 2009 et comme beaucoup « d’Olé Hadachim » j’ai commencé l’ Oulpan afin de mieux maitriser l’hébreu.
Dans le cadre de mon Oulpan j’ai appris l’extraordinaire histoire de notre pays depuis la première Alia à nos jours. J’ai été fasciné par la volonté, le courage et la détermination de nos pionniers.
Devant tous ces sacrifices,  devant cet extraordinaire essor de notre pays il fallait que je contribue à ce miracle.
L’association Imave répondait à ce souhait de bénévolat, de don de soi même qui  caractérise le peuple juif  et a permis  notre survie dans la diaspora.
C’est avec fierté que j’ai rejoint le volontariat des Moadonit Imave. Il correspond exactement à mon besoin de participer, d’être un élément actif et positif  de notre pays.
Redonner le sourire  à des enfants en situation difficile, leur donner au moins un repas chaud par jour, les aider à faire leurs devoirs scolaires pour les maintenir au même niveau que leurs camarades, organiser leur anniversaire, des journées « Kef » au cinéma, à la piscine… c’est éviter que ces enfants ne soient livrés à eux même à la  sortie des classes.
Cela permet de les protéger des risques de la rue et des mauvaises rencontres.
Ainsi avec l’ espoir d’un meilleur avenir pour eux nous contribuons au développement économique de ce pays.
C’est un bonheur lorsque j’arrive au Matnas, les enfants se jettent à mon cou . j’essaie de répartir mon temps pour être auprès de chacun.
Depuis plus de cinq ans maintenant, je reste motivé et toujours heureux de pouvoir les aider.
Cette intervention  est une réponse juste pour ceux qui ont déjà tellement donné.
Donner de la Joie et du Bonheur à ces enfants c’est le sens même de mon Alia.
Sylvie Attal volontaire :
Avant de faire mon Alia (quatre ans déjà), j’ai toujours souhaité faire du bénévolat auprès d’enfants en Israël. Dans mon groupe à l’Oulpan, j’ai fait la connaissance de plusieurs volontaires des Moadonit Imave.
Depuis maintenant 3 ans j’ai pris la décision de les rejoindre et je considère cela comme une expérience extraordinaire.
Donner de mon temps 3h par semaine au profit d’enfants en situation difficile. Cela correspond exactement à ce que je recherchais. Lorsque j’arrive les enfants m’accueillent toujours les bras ouverts et lorsque je quitte le Matnass Beit Lavron, je me sens bien, je suis heureuse d’avoir partagé ce moment avec eux (devoirs, jeux, goûter, anniversaires etc…)
Cette année je m’occupe également de l’organisation des fêtes, anniversaires des enfants ainsi que de l’Oulpan mis en place par l’association Imave afin de permettre aux volontaires de mener à bien leur mission.
Tova  Guez enseignante, membre du bureau de l’association Imave organise une fois par semaine un Oulpan dont l’objectif principal est de nous transmettre les règles pédagogiques en mathématiques et en hébreu.
Cette formation renforce notre niveau, nous permet de mieux comprendre les enfants et ainsi crée une véritable complicité entre nous.
C’est un grand bonheur chaque semaine de nous nous retrouver entre volontaires et  de passer ensemble un moment très agréable.
Cela semble naturel et pourtant sans cet Oulpan nous n’aurions pas pu accéder à la littérature enfantine utilisée dans l’apprentissage de l’hébreu.  Elle est la base de la culture israélienne. Cette intégration positive nous permet de mieux comprendre la société israélienne.Donner c’est aussi recevoir.

Je me sens utile en aidant les enfants d’Israël.  Cette satisfaction je voulais vous la transmettre. J’encourage vraiment chaque personne à donner du temps pour  les autres et nous rejoindre dans ce travail magnifique.
 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *