Pour une intégration Réussie. Une intégration spécifique pour chaque quartier.

Pour une intégration Réussie. Une intégration spécifique pour chaque quartier.

ec4742b6-cf4f-4fca-a4b4-c5d426092444

Trois quartiers trois communautés différentes.
Pour une intégration Réussie.Une intégration spécifique pour chaque quartier.
Tous les jours de la semaine du lundi au jeudi  les enfants arrivent d’un bon pas dans nos « Moadonit
Une fois par semaine les trois enseignantes responsables de chaque Moadonit  se réunissent afin de préparer l’activité commune de la semaine.
Rahel Responsable de cette coordination centralise les problèmes rencontrés. Elle donne des réponses précises afin de les surmonter, lorsque cela n’est pas possible elle propose plusieurs méthodes avec  des propositions d’interventions  afin de les réduire.
Dès 13 h un repas chaud est prêt. 
Les enfants sont accueillis puis ils déjeunent ensemble dans une ambiance familiale.
Leur apprendre à toujours être heureux ensemble autour du   repas est important car c’est un moment de convivialité où chacun se retrouve.
Ceux qui ont fini en premier lisent à tour de rôle une histoire.
Une fois le repas terminé une séance de « Rikouz « concentration commence autour de la madricha. Tous les jours un thème différent est abordé autour d’un proverbe israélien et chacun donne son opinion.
Ensuite les enfants passent aux devoirs scolaires. Ce temps est court autour d’une demi heure à une heure car l’objectif est de permettre à l’enfant une réelle progression.
La madricha prépare un programme spécifique pour chacun en fonction du niveau réel de l’enfant. l’objectif est  axé sur l’importance d’un travail autonome. Il est important de leur transmettre des méthodes de travail afin qu’ils puissent être indépendants et ainsi devenir de bons élèves.
Elle est régulièrement en contact avec son enseignant afin de mieux orienter son intervention et permettre à l’enfant une meilleure intégration à l’école.
Tous les jours une activité est mise en place elle peut  parfois être organisée par les volontaires.
Nous passons au goûter et terminons l’après midi par une dernière séance de « Rikouz » permettant à chaque enfant d’intervenir sur  différents thèmes proposés par la Madricha.
Joyeuses Fêtes de Hanoukka : Les enfants dans nos « Moadonit ».

Joyeuses Fêtes de Hanoukka : Les enfants dans nos « Moadonit ».

hanoukkabaptism-of-the-air-2251128__340

Joyeuses fêtes de Hanoukka.

Les enfants et les volontaires.préparent Hanoukka.
Une pièce de théâtre est au programme ainsi que des chants.
La Discount Banque comme tous les ans viendra offrir des cadeaux aux enfants.
L’association Lev Tov  leur offrira des chaussures neuves et des colis remplis de belles surprises.
Ainsi c’est une fête joyeuse qui se prépare autour des enfants et des volontaires…

Dimanche 3 septembre  retour des enfants et des volontaires dans nos » Moadonit « .
Les volontaires se sont mobilisés pour accueillir  les  enfants autour d’un joli buffet rempli de confiserie.
Cette année un généreux donateur qui a souhaité  garder l’anonymat a choisi d’offrir un cartable neuf et de qualité à chacun des enfants des  » Moadonit  Imave ».
Sur Hartsit les enfants nous ont accueillis avec des chants  et des textes pour nous souhaiter la bienvenue.
Sur Beit Lavron  volontaires, enfants et enseignants se sont assis autour de la table pour se présenter.
Des histoires et des parcours émouvants se sont transmis.
Pour finir  les enfants ont entonné plusieurs chants israéliens autour d’une belle table remplie de confiseries
Chaque enfant a été appelé pour recevoir son cartable. Ils étaient heureux.
Nous sommes tous repartis   joyeux et satisfait par ce bel échange entre enfants et  volontaires d’Imave.

Dimanche 18 juin : Réunion de synthèse

Cette semaine nous avons ensemble fait un  bilan enfant par enfant avec les parents, l’assistant social de la famille, l’assistante sociale responsable du projet sur le quartier,  l’enseignante qui les suit toute l’année et Martine responsable pédagogique pour Imave. Tous les parents sans exception ont exprimé leur volonté de poursuivre ce travail commun. Ensemble main dans la main parents et partenaires des »Moadonit Imave ». Une belle progression  liée à la confiance des parents dans notre volonté à les aider de manière efficace. Bien sûr une aide financière est importante mais seule elle ne permet pas de résoudre les problèmes réels des familles. Être entouré et conseillé par des professionnels de l’éducation permet d’obtenir de très bons résultats.
Tous les enfants également ont exprimé leur satisfaction d’être parmi nous et ont demandé à rester  l’an prochain.

Tous les enseignants ont été contactés et nous savons d’ores et déjà par ce suivi qu’ils ont tous nettement  progressés tout au long de l’année.
Certains à la demande de leur enseignant sont intervenus régulièrement   dans leur classe  afin de faire  un compte rendu du travail  et des activités éducatives organisées dans nos « Moadonit ».
Ils parlent un hébreu bien souvent supérieur à celui d’un enfant de leur âge. Ils lisent tous très bien.

Cette année ils écrivent un livre. Denise volontaire les aident à une expression plus étoffée et Rahel la Madricha va  à partir de leur écrit, leur apprendre l’analyse et l’utilisation de termes plus précis…
Chacun également fera l’illustration de son texte.
Un joli projet pédagogique qui prend forme…

Armand volontaire comme tous les ans. proposera aux enfant une journée  » Kef « .
Pizza, bombons, boissons les attendent autour de la piscine  de la Costa Del Sol.

Mercredi nous avons fêté  plusieurs anniversaires. Sylvie selon l’usage a fait un excellent gâteau , Ruth depuis plusieurs années leur offre des cadeaux magnifiques pour cet évènement. La table était remplie de sucreries, boisson offert par les volontaires présents.

Jeudi 29 juin 2017 la fête de fin d’année.


Nous avons décidé d’inviter les parents à la Kabbalat Shabbat pour finir l’année.
Chants en hébreu, en anglais et en français sont au programme avec une pièce de théâtre.
La salle commence à être décorée pour cette évènement…
Tous les enfants et les volontaires attendent ce moment avec impatience.
les enfants recevront un cadeau offert par Betty.


A partir du 2 juillet les enfants seront  en « kaïtana  » centre de loisirs financé par les services sociaux.

Tous les enfants seront pris. C’est en général une dépense importante plus de 1600 Nis pour les deux périodes par enfant.

Pour un salaire moyen en Israël d’environ  4000 Nis, les familles ne pourraient pas financer seules cette prestation.

Cette année ils auront deux kaïtana une en juillet et l’autre en août.
Pendant trois semaines nous leur proposerons également un stage de renforcement des matières principales de manière à leur permettre une reprise en septembre dans les meilleures conditions.
Cours de Mathématiques et d’hébreu sont au programme.

Rendre le sourire à un enfant, penser qu’il est possible d’améliorer son avenir  renforcent   notre volonté à  rester sur  cette belle route…

Le Michté de Pourim Au Profit des Enfants d’Israël

Le Michté de Pourim Au Profit des Enfants d’Israël

c0f21750-4243-4c19-aaf9-c68498b2e7d7

e9e24ee8-4cb7-4481-a533-a02fd4d1c3bf

b30f9694-95a1-48ec-9f8c-7e798c242740

Le Michté de Pourim du 12 mars 2017  

Au profit des enfants d’Israël 

Avec Imave continuons à soutenir les enfants les plus démunis d’Israël. 
« Moadonit Imave »   Un havre de paix pour les enfants en détresse. 
 
Le Michté de Pourim organisé par Imave a été selon l’usage une vraie réussite.
Les volontaires et Amis d’imave se sont mobilisés pour la poursuite de notre intervention sur Ashdod.
Nous tenons à remercier nos nombreux Amis dans l’impossibilité de venir qui ont pris leur place et/ou  fait un don  nous assurant ainsi la réussite de notre mission.
Les nombreuses personnes présentes ont exprimé leur plaisir d être à la fois ensemble pour passer un excellent Michté tout en restant solidaire aux enfants d Israël.
Merci à Jérôme et Gary talentueux créateurs d’ easy com  pour l animation et merci à Gilbert Chetritt qui nous met toujours dans les meilleures conditions afin de réussir nos événements. La nourriture était bien évidement délicieuse…
Après avoir écouté  la lecture de la M
éguilat Esther, Nous avons chanté, puis dansé et ainsi fait honneur à la fête de Pourim.
Nily pitchoun est intervenue au nom du Dr Yerhiel Lasry maire de la ville d’Ashdod. Ainsi elle a précisé  combien ce programme était soutenu et apprécié. Nous pourrons poursuivre avec le soutien et le financement des classes pour moité par la ville et surtout selon notre méthode de travail…
Kathie Abisrror volontaire et responsable de la communication a fait un très beau discours décrivant la joie des enfants toujours heureux de nous accueillir. Elle a également insisté sur  l’intégration positive des volontaires qui tout en améliorant leur hébreu   restent des membres actifs dans la société israélienne.
Reine Partouche a réafirmé l’importance de toujours rester sur une intervention efficace avec des prestations de qualité. Ainsi le soutien du maire d’Ashdod le Dr Yehiel Lasry  quant à la nécessité de travailler avec de vrais professionnels de l’éducation est important car il est le garant nos résultats.
Une tombola admirablement organisée par Lisa Sebag  a clos ce Michté.
Le bilan est très positif les dons reçus vont nous permettre de continuer à protéger les enfants  d’Israël, plusieurs personnes ont manifesté leur intention de nous rejoindre.
Chacun est reparti heureux d’avoir tout en s’amusant contribué à aider les enfants les plus démunis de notre ville.

IMG_3907

Imave  qualifiée par les spécialistes de la

communication en :

  « Start-Up franco israélienne spécialisée dans le social »

Selon l’usage un Gala (22 août 2016) très réussi. De nombreux participants et ce malgré une période particulièrement concentrée entre Tishabéav qui est tombé très tard et la fin des vacances pour de nombreux français.
Merci au docteur Marc Amar Président de l’association Rambam dentaire présent et qui prend en charge plusieurs enfants dans nos Moadonit  depuis plusieurs années.
Merci Egalement à Jean Jacques Ben Haïm Directeur de la publication Météor Le mag pour son soutien qu’il a clairement réaffirmé lors de son discours.
Merci à Gilbert de la Mamounia pour son délicieux repas avec des prestations  au Top du Top.
Merci  à Jérôme et Gary talentueux créateurs d’easy.com. Ils réussisent toujours à merveille l’animation de nos évènements et créent ainsi une superbe ambiance…
Et enfin merci à tous nos fidèles amis de France et d’Israël toujours présents et prés de nous dans tous nos évènements…
Une participation financière  importante parmi ceux qui ne pouvaient pas  venir…
c’est sûr nous sommes sur la bonne route.
Imave a été qualifiée par les spécialistes de la communication en  Start-Up franco-israélienne spécialisée dans le social.
Notre objectif est de nous multiplier quartier après quartier. Ainsi nous pourrons  protéger de la manière la plus efficace qui soit des enfants bien souvent en manque de repaires. Nous  donnons également l’opportunité    à une population de nouveaux immigrants adultes de devenir des éléments actifs dans la société israélienne au travers de cet échange avec les enfants… Donner c’est recevoir…
Nos sociétés ont bien souvent dans leurs objectifs une vision à court terme. Elles ont tendance à oublier les  deux extrêmes qui la composent : Ceux qui ont une longue et grande expérience de la vie et ceux qui sont bien trop jeunes pour l’acquérir seule.
Nos résutlats sont à tous les niveaux très performants : 100 % des dons sont redistribués et la baisse considérable du coût de  protection des enfants permet :
– Des  résultats très positifs à tous les niveaux pour les enfants que nous protégeons.
– Une efficacité totale dans l’intégration positive des Olés Hadashim.

Imave redistribue 100 % des dons reçus .

Des résultats chiffrés :

Depuis la création de l’association Imave plus de 150 enfants (soit plus de 600 personnes sur une base de 4 personnes par famille ) ont bénéficié de notre aide qui  correspond à :

– Les dons collectés par l’association Imave et entièrement redistribués à ce jour aux enfants pour un montant supérieur à 250 000 €. – Plus de 43 000 repas distribués.

– Plus de 1000 h de loisirs offerts.

– Pendant les vacances tous les enfants ont été accepté en centre de loisirs « quaïtana » (pris en charge par les services sociaux) – Plus de 1500 vêtements, chaussures neuves et jouets offer

ts.

– Tous les ans à deux reprises les familles ont reçu des bons alimentaires ou paniers repas afin de fêter dignement le seder de Pessah et de Rochachana.

– Cette année pour la première fois les services sociaux interviennent pour ¼ du prix, les matnassim également pour ¼ du prix et l’association Imave pour ½.

– Le coût de protection pour une classe est d’environ 15 000 € pour l’association Imave et de 15 000 € pour les services sociaux et les Matnassim.

Histoire de quelques enfants…

M… Est arrivée avec une maman gravement malade et qui après quelques semaines décède… Il lui reste pour toute famille son père et ses deux grands frères. Une enfant douce et appliquée et qui a été prise d’affection par tous les volontaires… Pendant plusieurs semaines elle était silencieuse et ne souriait jamais. Impossible de l’approcher ou de lui manifester la moindre affection. Pourtant c’est avec tendresse que tous les jours les volontaires ont tout fait pour l’aider et lui transmettre un peu de chaleur… L’enfant semblait heureuse lorsque ses grands frères ou son père venaient la chercher… Puis petit à petit elle s’est mise à discuter avec d’autres enfants puis à s’approcher de certains volontaires… pendant plusieurs années elle a trouvé un endroit chaleureux qui l’attendait, elle a progressé dans tous les domaines a

u niveau scolaire et intégration avec les autres enfants… L’enfant au fil du temps a retrouvé son sourire et nous avons pu lui transmettre une éducation plus complète. Elle était restée dans un environnement trop masculin pour une petite fille…

L… Une enfant très difficile, toujours en colère et injuste envers les autres… Comment ne pas la comprendre sa maman toujours absente et instable… Seule sa grand mère a accepté d’être notre interlocuteur afin de lui permettre une meilleure progression… En pleine guerre dans des quartiers ou il n y a malheureusement pas de Mamad (Abris) dans la maison l’enfant était seule et regardait les roquettes tombées sur Hashdod comme un feu d’artifice, ignorante du danger pour elle… Petit à petit elle a commencé à comprendre qu’il existait des règles et des valeurs… Qu’une certaine justice était possible et lorsqu’elle faisait partie d’un conflit avec d’autres enfants , en fonction de son implication elle était protégée ou disputée. A chaque fois il y a eu avec elle des discussions pour lui expliquer pourquoi elle avait tort ou raison… Petit à petit son comportement a totalement changé et elle s’est mise à faire attention à ses camarades et à défendre ceux qui semblaient être en situation difficile… Elle était très en retard au niveau scolaire car avant de nous rejoindre elle n’allait pas tous les jours à l’école préférant trainer seule dans la rue… Nous lui avons imposé nos règles un enfant qui ne va pas à l ‘école le matin ne peux pas venir l’après midi dans nos moadonit… Avec l’aide de sa grand m

ère l’enfant a été régulièrement à l’école, nous lui avons établit un programme individuel afin de l’aider à rattraper son retard… Cette enfant particulièrement intelligente est rapidement devenue une bonne élève… Elle est restée avec nous pendant 3 ans puis les services sociaux ont pris la décision de la mettre en pension car elle était complètement seule à a maison … Le temps qu’elle a passé auprès de nous lui a permis de se structurer et très certainement l’a aidé à mieux affronter ce monde qui est si difficile lorsque l’enfant n’a pas les référents lui permettant de rentrer par la bonne porte…

Un petit garçon D… Très brillant est entré dans notre moadonit… Pas un seul ami, une maman seule et exigeante… Jalousé par les autres car très bon élève il lui arrivait souvent d’être disputé par ses camarades de classe. Très jeune enfant il avait déjà été maltraité par son père… Petit à petit nous avons aidé du mieux que nous le pouvions cet enfant qui a été accepté dans une classe pour enfant surdoué. Nous sommes intervenus pour l’aider à l’école auprès de son enseignant et directeur afin de le préserver. Nous avons essayé de lui apprendre comment avoir des amis…

Un petit garçon adorable S… Tendre affectu

eux avec tous ses camarades. Une situation économique catastrophique. Difficile d’avoir un repas chaud tous les jours… L’enfant s’est très bien intégré et issu d’une famille où l’affection ne manquait pas il a transmis aux autres ce plaisir d’être toujours de bonne humeur et d’aider son prochain. Il a trouvé dans nos Moadonit un endroit chaleureux avec au moins un repas chaud par jour et un goûter. Une aide au suivi scolaire qui lui a permis d’être un très bon élève et d’ avoir un groupe d’amis qui lui ont permis de garder la tête haute malgré la diffusion par la presse de la situation catastrophique dans laquelle s’était retrouvée sa famille…

Bien évidemment la liste est longue et à, de nombreuses reprises nous avons été confrontés à des situation très difficiles dans lesquelles notre intervention nous a semblé insuffisante … L’enfant trouve un repas chaud, une structure sérieuse et un lieu affectueux… Ce n’est pas rien dans la vie d’un petit bonhomme… Nous lui transmettons les règles de base afin de lui permettre d’être dans les meilleures conditions pour réussir son insertion sociale.

Nous sommes certains que c’est une intervention bénéfique qui ne peut qu’améliorer au jour le jour la vie de l’enfant et à échéance lui donner une bonne base pour poursuivre seul sa route…

Plusieurs fois dans l’année nous nous réunissons avec les parents et l’assistant social de chaque famille afin de voir ensemble quelles sont les meilleurs réponses aux différents problèmes rencontrés… Plusieurs propositions sont faites pour aider et accompagner l’enfant et sa famille dans tous les domaines, scolaires, examens médicaux, soutien psychologique, interventions directes auprès des enseignants et directeurs de l’école etc…

 

 

Michté mars 2017 600c0f21750-4243-4c19-aaf9-c68498b2e7d7

Travailler ensemble afin de maximiser nos résultats

Travailler ensemble afin de maximiser nos résultats


logo ImaveLogo BBLogo Bait esther

La mise en place de la première séance des ateliers parents a eu  lieu le dimanche 15 janvier 2017.
C’est un échange important entre les parents et Nathalie Atlan Spécialiste du « Coach » des adultes. Chacun s’est exprimé et a énoncé les difficultés auxquelles il était confronté. Bien sûr il n’est pas possible de régler les problèmes en une ou plusieurs séances. L’important c’est ce dialogue qui permettra un échange positif et une bonne orientation afin de maximiser les possibilités de résolutions des problèmes. Ne pas rester seul et faire parti d’un groupe est également un bon moyen de redonner Espoir Force et Courage pour des personnes souvent bien isolées.
Le mercredi  19 octobre la commission Israël du B’nai B’rith île de France,  l’association Beit Esther Israel et l’association Imave Israel,  représentées  par  Véronique Hauptschein,  Henri Cohen Solal et   Reine Patouche se sont rencontrés à Tel Aviv.
Depuis de  nombreuses années la commission Israël a pris en charge plusieurs enfants dans nos moadonit.
Plusieurs membres de cette commission sont venus  visiter les locaux, ont rencontré les enfants et sont tous repartis émus et  heureux d’être « partenaire » dans ce projet.
La commission Israël  IdF aide également l’association Beit Esther et l’idée est venue de la part de Véronique de nous réunir afin de commencer un travail commun qui nous permettrait d’être encore plus efficace sur le terrain.
Ainsi nous avons convenu dans un premier temps la mise en place d’une aide pour les parents des enfants dans les maisons parentales de Beit Esther.
Avec Nathalie Atlan  responsable des ateliers  « parents » pour Beit Esther, nous avons d’ores et déjà projeté  plusieurs séances de travail. Ces formations devraient   permettre aux familles de mieux gérer leurs difficultés dans l’éducation de leurs enfants et/ou d’ordre plus général économique et social.
Cette rencontre très positive  va nous permettre d’être  plus performant.
C’est également un message d’espoir   car nous unir nous permettra de maximiser nos interventions sociales…
Merci à la commission Israël et au B’nai B’rith  pour cette initiative et merci à l’association Beit Esther toujours prête  à  intervenir  auprès des populations les plus démunis d’Israël.

Edito

edito-1

L’association Imave créée des Moadonit Imave pour les enfants classés en situation de détresse par les services sociaux.

Elle a mis en place une commission permettant de travailler en collaboration avec la mairie, les services sociaux, Les centres culturels ( Matnas), les enseignants et les parents des enfants . L’objectif principal de cette commission est le suivi en partenariat des enfants des Moadonit Imave.
Ces classes sont des petites structures avec un maximum de douze enfants. Les enfants sont proposés à partir d’une liste d’enfants classés en situation de détresse par les services sociaux. La première année ils sont âgés de 6 ans. Nous nous sommes engagés à les protéger pendant au moins cinq ans de manière à faire un vrai travail de fond et à être ainsi le plus efficace possible.
En travaillant ainsi ensemble avec les principaux acteurs de la vie d’un enfant nous pouvons mieux répondre à ses besoins. Ce travail en partenariat est une vraie réussite. Tous les enfants sans exception ont fait d’énormes progrès que ce soit au niveau scolaire ou comportemental.

edito-2C’est un bonheur pour chacun de voir ces enfants plus heureux et plus épanouis.

Ce travail en amont permet de protéger les enfants avant qu’ils ne soient en situation d’échec scolaire et avant toutes les mauvaises rencontres (taux de probabilité élevé lorsque l’enfant est laissé à lui-même). C’est un travail préventif efficace permettant de réduire de manière significative la délinquance qui malheureusement tend à se développer en Israël.

edito-3

Les enfants viennent tous les jours avec bonheur.

Nous leurs proposons un lieu d’accueil chaleureux et efficace pour leur éviter d’être en échec scolaire. Ils sont accueillis avec un repas chaud, chaque institutrice accompagnée d’un(e) jeune effectuant son service militaire civil, d’étudiants boursiers et de volontaires aident les enfants au suivi scolaire, puis quotidiennement une activité leur est proposée, informatique, sport, arts plastiques, étude du talmud etc… Il existe une véritable coordination entres les membres de la commission, lorsqu’un enfant est absent les instituteurs appellent immédiatement la famille, puis l’assistante sociale de la famille en cas de difficultés importantes. Les enseignants de l’école de l’enfant sont aussi régulièrement joints afin de suivre le travail scolaire. Les membres de la commission se réunissent régulièrement de manière à faire un bilan individuel et proposer un programme pédagogique et social adapté à chacun. Cette méthode de travail est un vrai succès.

La plupart des bénévoles sont des membres de la communauté francophone d’Ashdod.

Ils viennent une fois par semaine avec générosité pour aider. Ils sont accueillis les bras ouverts par tous ces enfants qui se sont attachés à eux.