Nos résultats nous permettent de proposer un programme plus précis d’intégration des parents dans nos Moadonit.

Nos résultats nous permettent de proposer un programme plus précis d’intégration des parents dans nos Moadonit.

« Les parents sont invités à l’intérieur de nos Moadonit  »

« Les parents sont invités à l’intérieur de nos Moadonit  »
 
Nos résultats nous permettent de proposer un programme plus précis d’intégration des parents dans nos Moadonit.
 
Les enfants viennent tous les jours d’un bon pas. Le taux d’absentéisme est très faible. Ils ont continué à venir dans nos « Moadonit » car notre programme de protection est resté prioritaire. Ainsi malgré leur situation particulièrement catastrophique, ils ont bénéficié de cette structure chaleureuse qui leur a permis de souffler un peu.
 
Les services sociaux sont vraiment à l’écoute des enfants et des familles, ainsi très rapidement et de manière efficace de nombreux problèmes sont traités très rapidement et résolus au mieux de ce qu’il est possible de faire.
Les familles et les enfants bénéficient de toutes les aides de la ville.
 
Les volontaires reviennent progressivement  et toutes les semaines les enfants reçoivent des confiseries pour la Kabbalat Shabbat du jeudi.
Nous reprenons également les anniversaires avec l’organisation d’une fête avec un cadeau   pour chaque enfant fêté.
 
Le programme pédagogique est vraiment très bien suivi ainsi chaque enfant a réussi à améliorer son niveau réel ainsi que son comportement. Tout l’encadrement et les réunions de synthèse avec tous les partenaires de l’enfant sont maintenus.
 
Nous pouvons maintenant présenter un programme plus précis d’intégration des parents dans nos « Moadonit ». Ils pourront ainsi par l’observation et leur présence dans nos ateliers mieux transmettre cette méthode d’intervention auprès de leur enfant ainsi qu’auprès des autres membres de leur famille.
 
1. Présentation et objectif.
 
Il est pensé dans le but d’associer les parents aux méthodes utilisées par l’association Imave afin de leur donner les clés pour mieux s’investir au quotidien dans leur rôle de parents.
Le nom du projet : « les parents sont invités à l’intérieur de nos Moadonit ».
Sa mise en place devrait intervenir dès le mois de mars 2021
 
Etape 1 :

  • Observation et aide directe aux parents auprès de leur enfant dans la moadonit.
  • Inviter les parents une fois par semaine ou par mois en fonction des possibilités organisationnelles de l’association et celles des parents. Nous savons toutefois que tous ne viendront pas mais espérons que leur nombre augmentera de façon progressive.
  • Les parents viennent voir comment s’organisent les activités ; ils assisteront au repas, au travail scolaire….ils apprendront les rudiments de l’éducation comme complimenter leur enfant pour le rassurer et lui permettre d’avoir confiance en lui afin de mieux réussir dans tous les domaines. Ils apprendront également à à orienter et guide son travail scolaire.

Les parents rentreront à tour de rôle dans nos « Moadonit » et ainsi pourront voir avec nous comment nous faisons.
Le repas :

  • assister à un repas autour d’une belle table afin de partager un moment de convivialité familiale.

Les devoirs :

  • assister aux devoirs et ainsi mieux comprendre les consignes permettant à l’enfant de réussir.

Les ateliers divers : Théâtre, chant, danse, anglais, lecture etc…

  • Les enfants approfondissent de manière ludique leurs connaissances.

Les séances quotidiennes de thème autour de la vie courante : « Rikouz »

  • Assister au travers des discussions des règles et des limites à ne pas dépasser, afin de les protéger à l’école et dans la rue.

Tout sera prétexte pour leur transmettre de bonnes bases afin de mieux aider l’enfant qui est avec nous ainsi que le reste de leur famille. Bien évidemment au fur et à mesure nous ajouterons des formations plus spécifiques.
Cette période de mise en route devrait durer 6 mois.
 
Etape 2 : Prochaine rentrée scolaire :

  • Mise en place d’ateliers afin de leur permettre d’organiser le travail scolaire et parascolaire de leur enfant nous réfléchissons à des moyens de formation différents afin de leur apporter une aide complémentaire :
  • Sachant que de nombreux parents ont des difficultés avec la langue, ’ils ne la parlent pas toujours correctement parfois quasiment pas. Ils sont nombreux à ne pas savoir lire couramment et écrire en hébreu. Ils ne sont donc pas à même de comprendre les consignes des enseignants pour les devoirs de leurs enfants.
  • L’aide que l’association proposera sera sous forme de cours d’hébreu débutant. Ces cours prendront appui sur les cours et exercices des enfants, cela créera une proximité d’un autre ordre entre les parents et les enfants.
  • Un autre type d’aide est envisagé de type « écrivain public » afin d’aider les parents à rédiger ou remplir des documents administratifs ou autre et dont ils ont besoin de façon récurrente.
  • D’autre part, l’association souhaite poursuivre une à deux fois par an des activités « parents/enfants » car cela fonctionne très bien.
  • Sortie en plein-air, spectacle …
  • Réalisation d’une activité manuelle conjointe (voire même plusieurs « parents/enfants » pour réaliser une décoration de souccah, des hannoukiot ou autres).

 

2. Moyens mis en œuvre pour la réalisation de cette étape. 

L’association Imave a besoin de :

  • Nouveaux bénévoles (professeurs d’hébreu à la retraite ou en activité disposant de suffisamment de temps…) maitrisant la langue parlée et écrite (pour écrivain public) et bénéficiant de connaissances suffisantes pour les démarches administratives.
  •  Dons pour financer cette formation et acheter les outils nécessaires à sa mise en place. dons en nature : livres, matériel scolaire, matériel pédagogique pour réaliser des activités manuelles
La Discount Banque vient offrir régulièrement des cadeaux

La Discount Banque vient offrir régulièrement des cadeaux

hartsit-filtres

Depuis plusieurs années la Discount Banque vient au moins deux fois une fois par an  pour offrir des cadeaux,   et des confiseries aux enfants des Moadonit  Imave.
A leur arrivée, les enfants étaient assis autour de la table, ils leurs ont  lu à tour de rôle, un texte de remerciement écrit sur le dessin préparé dans la semaine pour  les remercier.
Puis ils leurs  ont   offert le dessin.
C’était un vrai moment d’émotion…
Pour finir  ils ont entonné plusieurs chants israéliens.
Chaque enfant a été appelé pour recevoir son cadeau.

La loge Isaac Bashevis Singer du B’nai B’rith Soirée  au profit des enfants d’Israël

La loge Isaac Bashevis Singer du B’nai B’rith Soirée au profit des enfants d’Israël

Très belle soirée chaleureuse et généreuse.Un Grand Merci au Docteur  Armand Assayag Président de la loge qui a admirablement  organisé cet événement et permis sa pleine réussite.
Un Grand Merci également à la loge Isaac Bashevis Singer pour son implication.
Pour le bonheur des enfants d Israël l approche des lumières de Hanoukka nous ont mis sur la bonne route.
Cette soirée a permis une prise en charge de plusieurs enfants.
Ils pourront ainsi bénéficier d’ un repas chaud tous les jours, d’une structure chaleureuse  et d’un sérieux soutien pédagogique.
Cela leur offrira c est certain du bonheur au quotidien et une meilleure réussite sociale.

Les Volontaires :  Intervention,  Formation,  Journée « keef ».

Les Volontaires : Intervention, Formation, Journée « keef ».

1800 volontaires IMG_2117

Les volontaires de plus en plus nombreux  viennent une fois par semaine avec bonheur . Ils sont autour des enfants, ils aident aux devoirs. Ils proposent pour certains une activité ludique autour d’un atelier « théatre », » chorale », « anglais », » français » « arts »,  »danse » etc… Ils organisent toutes les fêtes tous les jeudi « Kabbatlat Shabbat »,  Pour la fête de fin d’année  les enfants ont appris de nouveaux chants en hébreu autour de Cathie en anglais autour de Martine en français autour de Marcelle , chaque « Moadonit ils préparent  une chorégraphie autour de Haya etc…
Tous les anniversaires également sont des fêtes joyeuses organisées par Sylvie et Jeanine. Il n’est bien évidemment pas possible de présenter tout le monde.
Tova le lundi propose un Oulpan de formation en hébreu afin de permettre aux volontaires une meilleure intervention auprès des enfants. Tova organise également des « Yom Kef ». Ce sont des journées qui nous permettent au travers d’une visite organisée de prendre plaisir à  être ensemble tout en découvrant de nombreux lieux racontant l’histoire d’Israël.
Imave redistribue 100% des dons reçus

Imave redistribue 100% des dons reçus

560 volontaires fête enfants Pourim 20160321_145209

Imave redistribue 100 % des dons reçus .

Des résultats chiffrés :
Imave redistribue 100 % des dons reçus .
Plus de 13 années nos  résultats chiffrés : Une efficacité totale pour un nombre supérieur à 350 enfants protégés dans nos Moadonit.
– Les dons collectés par l’association Imave et entièrement redistribués à ce jour aux enfants correspondent à plus de 450 000 € distribués directement aux Matnassim.
– plus de 80 000 repas distribués.
– Des milliers d’heures  de loisirs offerts.
– Le coût de protection pour une classe est d’environ 15 000 € pour l’association Imave et de 15 000 € pour les services sociaux et les Matnassim.
-Depuis trois ans les services sociaux et les  les matnassim interviennent pour moitié dans l’investissement financier de chaque Moadonit..
Voici quelques histoires d’enfants :
 Quand Michal a été accueillie par l’association, sa maman était gravement malade. Quelques semaines seulement après son arrivée, sa maman décédait. Il lui restait pour toute famille son père et ses deux grands frères. Michal est une enfant douce et appliquée qui a été prise d’affection par tous les volontaires. Pendant plusieurs semaines elle est restée silencieuse et ne souriait jamais. Il était impossible de l’approcher ou de lui manifester la moindre C’est pourtant avec tendresse que les volontaires l’ont aidé par leur soutien bienveillant au quotidien. Michal semblait heureuse lorsque ses grands frères ou son père venaient la rechercher. Petit à petit, elle s’est mise à discuter avec d’autres enfants puis à se rapprocher de certains volontaires. Pendant plusieurs années elle a trouvé un endroit chaleureux qui l’attendait et elle a progressé dans tous les domaines que ce soit au niveau scolaire ou d’intégration avec les autres enfants. Michal au fil du temps a retrouvé son sourire et nous avons pu lui transmettre une éducation plus complète que celle reçue d’un environnement trop masculin pour une petite fille.
Lili était une enfant très difficile quand elle est arrivée à l’association. Elle était toujours en colère et agressive envers les autres personnes. Sa maman est toujours absente et assez instable, ainsi, c’est sa grand-mère qui a été notre interlocutrice pour l’aider.  En plein milieu de la guerre, dans un quartier sans Mamad (abris), Lili était seule dans sa maison et pouvait voir de sa fenêtre, les roquettes tombées , sans être réellement consciente du danger. Petit à petit, elle a commencé à comprendre qu’il existait des règles et des valeurs. Elle s’est rendue compte dans les conflits où elle était impliquée avec d’autre enfants, que selon les situations, nous la protégions, ou au contraire, nous exprimions notre déaccord, selon son rôle dans le conflit. Nous avons eu avec elle de nombreuses discussions, pour lui expliquer en quoi elle avait tord ou raison sur les positions qu’elle défendait. A ainsi émergé pour elle, la notion de justice. Nous avons pu constater que progressivement, son comportement changeait. Elle portait attention à ses camarades et défendait les plus faibles en situations difficiles. Son niveau scolaire était très en retard du fait qu’avant de nous rejoindre elle n’allait pas tous les jours à l’école, trainant seule dans la rue. Nous lui avons imposé nos règles : « un enfant qui ne va pas à l’école le matin, ne peut pas venir l’après-midi dans nos Moadonit ». Avec l’aide de sa grand-mère, Lili a été régulièrement à l’école et nous avons dès lors, pu établir un programme individuel pour l’aider à rattraper son retard. Cette enfant  particulièrement intelligente est rapidement devenue une bonne élève. Lili est restée 3 ans à l’association, puis les services sociaux ont pris la décision de la mettre en pension car elle était complètement seule à la maison. Le temps qu’elle a passé auprès de nous lui a permis de se structurer et l’a aidé à mieux affronter un monde si difficile pour une enfant privée de référent et livrée à elle-même.
David est un petit garçon très brillant qui est entré dans notre Moadonit. Il n’avait alors pas un seul ami, et vivait avec une maman seule et exigeante. Jalousé par les autres enfants, car il était très bon élève, il lui arrivait souvent d’être pris à parti par ses camarades. Très jeune enfant il avait déjà été maltraité par son père. Petit à petit, nous avons aidé David, du mieux que nous le pouvions. Il a été accepté dans une classe pour enfant surdoué. Nous sommes intervenus auprès de ses enseignants et directeur, afin de le préserver et de le soutenir. Parallèlement, nous avons donné à David l’occasion de se faire des amis à l’association et de comprendre l’importance que cela pouvait avoir dans sa vie.
Nous avons accueilli Shoam, un petit garçon adorable, tendre et affectueux avec tous ses camarades. Sa situation économique était catastrophique et il était difficile pour Shoam de manger un repas chaud tous les jours. Il s’est très bien intégré et issu d’une famille où l’affection ne manquait pas, il a transmis aux autres ce plaisir d’être toujours de bonne humeur et d’aider son prochain. Shoam a trouvé dans nos Moadonit un endroit chaleureux avec au moins un repas chaud par jour et un goûter. Un suivi scolaire lui a permis de gagner en confiance et de devenir très bon élève. Il s’est constitué à l’association, un groupe d’amis solides et a pu affronter la tête haute, la publication par la presse d’un article décrivant la situation particulièrement difficile de sa famille.
La liste est longue et nous sommes confrontés très souvent, à des situations difficiles dans lesquelles notre intervention peut nous sembler insuffisante. Un petit bonhomme trouve un repas chaud, une structure sérieuse et un lieu affectueux…Ce n’est pas rien dans sa vie d’enfant. Nous lui transmettons des règles importantes pour lui permettre de trouver des amis et de développer son potentiel scolaire. Plusieurs fois dans l’année, nous discutons avec les parents et l’assistant social de chaque enfant    dans son contexte familial. Nous tentons de trouver ensemble, les meilleures réponses aux difficultés rencontrées. Plusieurs propositions sont faites pour accompagner l’enfant et sa famille dans tous les domaines : scolaire, médical, psychologique. Nous venons en soutien pour intervenir directement auprès des enseignants et directeurs d’école, lorsque les parents ne savent pas comment faire ou ne maitrisent pas la langue hébraïque. Nous organisons par ces liens, un cadre cohérent, apportant des repères solides à l’enfant et sa famille, qui améliorent un peu plus chaque jour, la vie de l’enfant. Lorsque l’enfant nous quitte, il a acquis des bases solides pour poursuivre sa route.
Nous prenons dans notre action en compte le contexte familial propre à chaque enfant mais également culturel, en tenant compte de chaque communauté, qu’elle soit israélienne sur plusieurs générations, éthiopienne, française ou encore russe. Nous tentons ainsi d’apporter des réponses adaptées, pour permettre à chacun une réelle intégration dans la société israélienne.
Le Gala D’Imave selon l’usage une réussite…

Le Gala D’Imave selon l’usage une réussite…

 

Download
Gala Imave 15 août 2017
Le Gala d’Imave au profit des enfants d’Israël :
Nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture d’une Moadonit Qualita-Imave pour venir en aide aux enfants« jeunes immigrants francophones ».Nous remercions l’association Qualita qui va nous permettre son ouverture après les fêtes de Tichri.
Selon l’usage un Gala très réussi avec de nombreux participants.
Merci au docteur Marc Amar Président et au docteur Simon Bouassira trésorier de l’association Rambam dentaire présents et qui prennent en charge plusieurs enfants dans nos Moadonit depuis plusieurs années.
Merci à Gilbert Chetrit de la Mamounia pour son délicieux repas avec des prestations au Top du Top.
Merci à Jérôme et Gary talentueux créateurs d’Easy Com. Ils réussisent toujours à merveille l’animation de nos évènements et créent ainsi une superbe ambiance.
Merci à Léa Tov notre « Roula » d’Israël qui nous a fait un très joli reportage en début de soirée.
Merci à Serge notre « Enrico Macias » qui nous a fait chanter.
Et enfin merci à tous nos fidèles amis de France et d’Israël toujours présents et près de nous dans tous nos évènements…
Une participation financière également importante parmi ceux qui ne pouvaient pas venir.
C’est sûr nous sommes sur la bonne route.
Notre objectif est de nous multiplier quartier après quartier.
Ainsi nous pourrons protéger de la manière la plus efficace qui soit des enfants bien souvent en manque de repères.
Donner c’est recevoir :
Nos sociétés ont bien souvent dans leurs objectifs une vision à court terme. Elles ont tendance à oublier les deux extrêmes qui la composent : Ceux qui ont une longue et grande expérience de la vie et ceux qui sont bien trop jeunes pour l’acquérir seule.
Nos résultats sont très performants : 100 % des dons sont redistribués et la baisse considérable du coût de protection des enfants permet :
– Des résultats très positifs à tous les niveaux pour les enfants que nous protégeons.
– Une efficacité totale dans l’intégration positive des Olés Hadashim.
L’équipe des volontaires d’Imave.